samedi 31 décembre 2011

Les meilleurs articles de 2011



Selon les commentaires que je reçois, beaucoup apprécient me lire ou lire les articles de mes associés. Je tiens, en cette fin d'année 2011, à vous remercier tout spécialement de me suivre depuis 2009 maintenant et d'interagir sur le blogue. J'espère sincèrement que vous appréciez ce que j'écris et que cela vous motive dans votre quête de Transformation Physique ou de bien-être.

Voilà pourquoi j'ai décidé de vous faire part des 13 meilleurs articles de 2011. La nomination de ces articles sont basés sur vos commentaires surtout, mais aussi sur les statistiques des pages (les plus consultées ou le plus de temps passé sur les pages) et sur mon avis personnel de ces articles.

Je vous présente donc les meilleurs articles 2011 de Transformation Physique!
Les plus populaires
10 astuces - conseils pour optimiser sa masse musculaire




5 entraînements faciles pour maximiser la définition musculaire et la perte de gras













Ceux qui vous ont le plus accrochés

Perdre du poids est plus simple que vous ne le croyez!







Mes choix personnels

Girl Power!



J'espère que ces articles vous ont plus et  que vous en redemanderez. 
Restez à l’affût car en 2012, je vais avoir besoin de vous !!!


En attendant, je vous recommande fortement de devenir Fan de 2 de mes pages Facebook:
http://www.facebook.com/SimonStJean.Kinesiologue
http://www.facebook.com/TransformationPhysique

et celle de mon affilié et associé Louis Colas :
http://www.facebook.com/louiscolasfitness

lundi 5 décembre 2011

Changer physiquement, ça se mérite! INTENSITÉ en entraînement

Plusieurs d'entre nous cherchons la solution miracle pour changer physiquement. Qu'on parle de régime miracle, d'exercice miracle ou de programme d'entraînement miracle, nous cherchons tous LA solution. Mais y a-t-il réellement une solution qui fonctionne si bien?

Voici ma réponse. S'il existait vraiment une solution miracle, ne croyez-vous pas que l'inventeur de cette méthode vendrait sa solution un peu plus cher que le prix d'un magazine de fitness. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, si je trouvait une solution qui vous permettait de perdre 30 lbs en 2 semaines sans effort et sans restriction alimentaire ou de prendre 20 lbs de masse musculaire sans plus d'effort, il me semble que j'en profiterais pour faire de l'argent.

Entre vous et moi, si quelqu'un arrive à trouver la solution qui vous permet de changer physiquement sans effort et sans restriction, il risque de vous charger une coupe de bidoux (ai-je vraiment accordé le mot bidou comme s'il s'agissait d'un mot bien normal?!?) comme on dit par chez nous.

Bref, d'ici cette découverte, il ne vous reste qu'une solution : l'entraînement et la nutrition!

Arrêtez de vous coller à des protocoles qui vous disent que vous pouvez vous entraîner pas trop fort à raison de 3X par semaine et que c'est mieux que rien. Pour la santé OUI c'est excellent et c'est vrai que c'est mieux que rien. Là où j'ai un problème c'est qu'on s'attend à obtenir des résultats en faisant quelque chose qui est mieux que rien.

Dites vous bien une chose; dans la vie vous méritez ce pour quoi vous avez travaillé. En effet, je suis de ceux qui croient que l'on mérite ce que l'on a dans la vie (il y a toujours des exceptions qui confirment la règle). Travaillez fort et vous mériterez vos résultats!


Oui mais comment obtenir des résultats?
Tout cela passe par l'INTENSITÉ d'entraînement. Afin de vous permettre de bien comprendre, voici un article que j'ai écrit dans le passé et qui vous explique concrètement la pertinence de l'intensité d'entraînement :  L'intensité d'entraînement...pour des résultats rapides et spectaculaires

Mais pour comprendre ce que ça implique, je vous présente une courte vidéo d'une de mes clientes de qui je suis excessivement fier. Il s'agit de Marie-Claude, mère de famille dans la quarantaine qui a compris la pertinence de s'entraîner fort.

Et devinez quoi. Ça marche! Elle obtient des résultats!
Prêtez attention à la détermination, à la volonté et au désir de vouloir toujours en donner plus vers la fin du vidéo. Sincèrement, ça m'impressionne. Quelle attitude!




lundi 21 novembre 2011

Types de contraction musculaire - Tempo d'entraînement

Vous avez certainement déjà entendu parlé des types de contractions musculaires. On entend souvent parler de contraction musculaire positive, négative, concentrique, excentrique, isométrique etc. Mais qu'est-ce que ça veut dire? 

Chaque contraction permet de stimuler les muscles différemment et permet ainsi l'atteinte de différents objectifs lorsque la fluctuation de ces différentes contraction est intelligemment gérée. L'objectif de cet article est de vous expliquer les 3 types de contractions les plus utilisées en salle d'entraînement. En comprenant mieux les types de contractions musculaires, vous comprendrez ainsi mieux ce que votre entraîneur s'attend de vous.

Contraction concentrique (positif)

Lors d’une contraction concentrique, la longueur du muscle diminue, car la force musculaire (force interne) est plus forte que la force de résistance (force externe). Plus la charge est légère, plus le mouvement de contraction pourra être rapide. Plus la charge s’alourdie, plus le mouvement concentrique sera lent. Le plus lent est 1 RM (1 répétition avec une charge maximale). Pour développer l’hypertrophie, la meilleure méthode d’entraînement semble être en concentrique, avec un léger temps d’arrêt (1 seconde) lorsque le muscle est très court pour déchirer la strie Z au maximum. 


Contraction isométrique 

C'est lorsque la force interne est égale à la force externe, ce qui fait en sorte que l’on puisse supporter la charge, mais qu'on ne puisse pas la lever de façon à faire un mouvement concentrique. Nous sommes plus fort en isométrie qu’en concentrique, dû au réflexe myotatique. Il y a donc plus d’influx nerveux. Le réflexe myotatique est plus intense en isométrie, car il envoie le message à l’antagoniste de relâcher complètement, ce qui permet d’avoir plus de force pour le muscle sollicité. 


Contraction excentrique (négatif)

C'est lorsque la force externe est plus importante que la force interne. On parle alors entre 110% et 120% de la charge maximale. La force générée par le muscle est encore plus grande, car le réflexe myotatique est encore plus intense que lors d’une contraction isométrique. Comme la charge est plus importante, il y a un plus grand nombre de fuseaux neuromusculaires sollicités et ils le sont plus fortement. Contrairement à la contraction concentrique, lors d’une contraction excentrique, plus la charge est lourde, plus le mouvement excentrique sera rapide, car la force externe est de plus en plus grande comparé à la force interne, vice-versa. Lors d’une tension supra-maximale, les organes tendineux de Golgi situés dans les tendons détectent une trop grande charge pour le muscle et il y a donc un relâchement des muscles (inhibition).


Faire attention avec un entraînement en excentrique, car il affecte grandement le système nerveux étant donné la fréquence de décharges du réflexe myotatique. Peut prendre jusqu’à 1 mois de récupération lorsqu'on pousse vraiment la machine.

Maintenant que vous connaissez la définition de ces contractions musculaires, vous pourrez aussi comprendre la pertinence d'un tempo d'entraînement. Prenons l'exemple d'un tempo est 2-1-3 : 

Votre entraîneur s'attend à ce que vous exécutiez une :
  1. Contraction concentrique de 2 secondes
  2. Contraction isométrique de 1 seconde
  3. Contraction excentrique de 3 secondes
En d'autres mots, vous contractez le ou les muscles dans un mouvement qui prendra 2 secondes à exécuter (concentrique) pour ensuite maintenir la contraction complète pour 1 seconde (isométrique) et revenir dans un délais de 3 secondes (excentrique).

Si vous désirez comprendre comment vous amuser avec ce type de contractions musculaires, faites-moi signe.
Entrez en contact avec moi grâce à ma page Facebook : 

mardi 8 novembre 2011

La machine qui brûlait des calories, par Maxime St-Onge

Brûler des calories pourrait être plus difficile qu'on vous le présente. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai décidé de vous présenter un article très intéressant qui a été écrit par Maxime St-Onge, titulaire d’un baccalauréat en enseignement de l’activité physique (Université du Québec à Montréal, 1998, d’une maîtrise en nutrition (Université de Montréal, 2003) et titulaire d’un doctorat en science de l’activité physique (Université de Montréal, 2009).


Dr Kin


La machine qui brûlait des calories, par Maxime St-Onge
Article Original : http://www.drkin.com/2010/10/26/la-machine-qui-brulait-des-calories/

Vous êtes-vous déjà posé la question quel était l’appareil qui brûlait le plus de calories? Évidemment que oui, soyez honnêtes!

Nombreuses sont les publicités qui vous font état de la capacité de leur nouvel appareil à brûler plus de calories et donc, d’être forcément plus efficace que n’importe quel autre appareil précédant. En réalité, le nombre de calories brûlées indiquées par un appareil cardio est désormais l’argument de vente numéro un pour ce genre d’équipement. Plus l’appareil en brûle, meilleur il est. Vite, je dois m’en procurer un…
Encore une fois, je réalise que je suis complètement dans le champ! Moi qui pensais que c’était moi qui brûlais des calories et non l’appareil. Suis-je bête? Vous allez me dire que ce n’est pas l’appareil qui brûle des calories, mais plutôt la personne qui est dessus. Donc, l’appareil permet de brûler des calories. Si je comprends bien, certains appareils vont permettre de brûler plus de calories? Ah oui? Pas si sûr que ça…
En fait, l’appareil ne vous permet pas de brûler des calories, car en réalité, vous jouez ce rôle. Ce sont vos capacités qui vont vous permettre de brûler une quantité donnée de calories par entraînement et non l’appareil. En fait, votre capacité à brûler des calories sur un appareil cardio est pratiquement entièrement tributaire de votre capacité aérobie. Plus votre capacité aérobie (ou VO2max ou cardio ou souffle, etc.) est élevée, plus vous êtes en mesure de réaliser du travail. On parle ici de travail au sens physique du terme (vous savez, le cours que vous avez eu au secondaire et que vous détestiez). Plus votre moteur est gros et puissant, plus il trainera votre châssis aisément et plus ce dernier se déplace, plus vous brûlerez des calories. Bref, le nombre de calories que vous dépensez dépend de l’effort que vous faites et non de l’appareil.
Oui, mais Dr Kin, l’appareil elliptique m’indique que je brûle 2 fois plus de calories en 15 min que le tapis roulant. Et vlan dans mes dents! Comment puis-je faire le poids devant un argument béton ? Deux explications possibles :
1)      Vous travaillez plus fort sur l’appareil elliptique que sur le tapis roulant ce qui me laisse croire que vous ne travaillez pas assez fort sur ce dernier
2)      Peut-être, je dis bien peut-être que l’appareil elliptique n’indique pas la bonne valeur de calories? Nonnnnnn! Jamais les compagnies fabriquant des appareils cardio n’oseraient faire une chose pareille…
Malheureusement, comme un des arguments de vente les plus convaincants se situe au niveau des calories pouvant être brûlées, il est tentant de gonfler la note sur les valeurs indiquées sur un appareil. D’ailleurs, posez la question à un adepte inconditionnel d’appareil elliptique et il finira par vous dire qu’il apprécie grandement la quantité de calories qu’il peut brûler sans trop d’effort sur ce type d’équipement. En fait, certains de ces appareils peuvent surestimer jusqu’à 50 % les calories dépensées pour un effort donné. Ça veut dire quoi? Ça veut dire qu’en 10 minutes, vous allez « brûler » plus de calories avec le même effort que sur un autre appareil. Vous comprendrez qu’en réalité, il n’en est rien et que vous vous faites avoir bêtement par un chiffre en lequel vous croyez aveuglément. Vivement la bible du conditionnement physique…
Maintenant, passons à ceux qui vont argumenter qu’ils ont un indicateur externe des calories brûlées grâce à leur rutilant cardiofréquencemètre. Cet outil mesure en réalité les fréquences cardiaques et, à l’aide de savantes équations que les compagnies ne veulent jamais divulguer, ESTIME la dépense énergétique. Donc, à partir des fréquences cardiaques, on détermine la dépense énergétique mais on ne la mesure pas. On suppose alors que les fréquences cardiaques sont un reflet parfait de la dépense énergétique ce qui n’est pas tout à fait juste. Dans le cas de notre exemple comparant un appareil elliptique et un tapis roulant, les fréquences cardiaques sont influencées de façon différente principalement à cause du mouvement des bras. La dynamique du mouvement des membres supérieurs sur un appareil elliptique entraîne une élévation plus importante des fréquences cardiaques. Cette augmentation n’est pas associée à une dépense énergétique plus importante, mais plutôt à d’autres mécanismes de régulation. Notre cardiofréquencemètre nous donnera également une valeur de calories plus importantes alors que la réalité est différente.
Pourquoi je me permets d’affirmer tout ça avec assurance? Parce que je me suis encore une fois amusé à calculer certaines possibilités. Comme mentionné précédemment, votre capacité aérobie est le principal déterminant du nombre de calories que vous pouvez dépenser lors d’un effort cardio. Pour chaque litre d’oxygène que vous consommez, vous brûlez environ 5 kcal. Si vous avez un VO2max de 3L par min, vous pouvez, à 100 % de votre capacité aérobie, brûler environ 15 kcal par min. Un effort à 100 % de votre capacité aérobie, c’est habituellement court (quelques minutes pour les suicidaires, une trentaine de secondes à une minute pour la majorité des gens). J’ai mesuré la capacité aérobie d’une participante (2.44 L par min) et je l’ai installé sur un appareil elliptique avec un cardiofréquencemètre pendant 15 minutes. Voici les résultats :




Comme vous pouvez le constater, il existe un écart assez important entre la réalité et ce qui est affiché. Lorsque vous faites un exercice cardiovasculaire, il ne devrait pas y avoir une différence monstrueuse entre 2 appareils pour brûler une même quantité de calories en un laps de temps identique. 150 kcal en 10 minutes demeure 150 kcal en 10 minutes, la seule différence réside dans votre efficacité à réaliser la tâche. Alors, à moins d’être un morron-moteur (terme affectueux croyez-moi !) sur un appareil et une gazelle gracieuse sur un autre, il ne devrait pas y avoir une différence importante dans votre perception de votre effort et le nombre de calories dépensées.
En terminant, l’indicateur de calories n’est pas forcément une donnée inutile, mais plutôt une mesure qu’il faut utiliser avec jugement et intelligence. Tenter d’augmenter le nombre de calories dépensées, par unité de temps peu importe l’appareil, vous permettra de progressivement augmenter votre intensité de travail. Chose certaine, ce n’est pas l’appareil qui vous fait brûler des calories facilement ou difficilement, c’est vous!

Écrit par Maxime St-Onge 
http://www.drkin.com/
http://www.synemorphose.com/

lundi 31 octobre 2011

Entraînement Spécial Halloween!

Pourquoi ne pas rendre un entraînement encore plus intéressant qu'il peut l'être. 
Moi-même et mon collègue Louis Colas avons eu beaucoup de plaisir à vous concocter de nouveaux exercices.
Je vous présente les tous nouveaux exercices spécial Halloween.  

Batman and Robin Flying Press


Batman and Robin too strong for the Gym


Batman and Robin Lift and Row (mon préféré)

Batman and Robin Press (accompli par Milhouse)


The Superhero Press


Avec tous ces nouveaux exercices, vous ne pouvez pas être plus motivés que ça. Enjoy!!!

jeudi 27 octobre 2011

La pertinence de l'activité physique

Tous savons qu'il est important de bouger, mais pourquoi?
Voici une court vidéo qui vous explique la pertinence de faire bouger ses ptites fesses!

http://www.magazinemodedemploi.com/Video/15102/Capsule-Sport-2

lundi 17 octobre 2011

N'abandonnez pas et rien de vous arrêtera...jamais!

La détermination, le courage, la persévérance et pourquoi pas l'amour. 

J'ai pensé vous écrire encore un bon vieil article compliqué sur le pourquoi de votre surplus de poids en vous expliquant certaines causes physiologiques de l'obésité, des troubles métaboliques et des différents problèmes de santé qui y sont reliés. Par contre, en regardant ce qui suit, vous comprendrez à quel point mon article m'est soudainement apparu si banal par rapport au message de cette vidéo.


Peu de mots pourront autant vous inspirer que cette vidéo. Elle parle d'elle même. Ce que j'aimerais que vous reteniez de cette dernière est que cet athlète s'est entraîné toute sa vie pour cette épreuve et qu'il a tout sacrifier afin d'y parvenir. Malgré sa blessure, il a su faire preuve de courage et de détermination et n'a jamais abandonné.

Gardez en tête que votre parcours sera empreint d'embûches et d'épreuves, mais que si vous n'abandonnez pas vous n'échouerez jamais...peu importe.

lundi 3 octobre 2011

La notion de plaisir et l'entraînement

La société est à ce jour complètement aspirée par la notion de performance. On doit performer dans tout ce que nous faisons. Besoin d'être convaincus? Voyons voir dans quelles sphères de notre vie nous devons absolument réussir:


  • Au travail
  • Vie sociale (être socialement actif)
  • Avoir beaucoup d'amis
  • Avoir des enfants
  • Au sein de notre couple
  • Dans notre vie sexuelle
  • Avoir une belle vie familiale
  • Notre apparence
  • Notre forme physique
  • Être en santé
  • Participer à des causes communautaires
  • Avoir une belle maison
  • Et j'en passe...
Nous appartenons à une société où l'apparence est excessivement valorisée. Nous agissons, la majorité du temps, afin de bien paraître suite à une certaine pression sociale. Qui a envie d'être laid? Qui a envie d'avoir une vie sexuelle plate et monotone? Qui n'a pas envie d'être en santé?

On veut tous être le ou la meilleur(e) dans tout. Et je vous rassure, c'est tout à fait normal!On veut avoir une super belle vie familiale, une super job qui paye au-dessus des 100 000$ par année, mais pouvoir tout à la fois voir ses amis, ses parents, être en super shape et avoir les meilleurs amis du monde. J'ai de mauvaises nouvelles pour vous; il n'y a que 24 heures dans une journée. Et en plus, il faut en dormir 8. Pas facile!


Mais la notion de plaisir là-dedans?
C'est bien beau tout ça, mais quel est le lien avec le plaisir? 

Nous prenons tellement de temps pour les autres, pour leur faire plaisir comme pour bien paraître à leurs yeux. C'est bien évident, la société nous dicte cette façon de nous conduire. Si on déroge, on est en quelque sorte exclu de cette dernière.

Et bien laissez-moi vous dire qu'il n'y a personne de plus intéressant à côtoyer que quelqu'un qui fait ses choix en lien avec ses propres valeurs et qui choisi de performer dans ce qu'il ou elle a décidé de valoriser. Car c'est impossible de performer dans tout. Arrêtez de vous faire coire que oui, car ce ne l'est pas le moins du monde. 

Décidez de performer dans ce qui vous fait plaisir dans la vie. Vous en avez assez fait pour les autres. Il est maintenant temps de faire des choix qui vous feront réellement plaisir! 

Lorsque s'entraîner devient plaisant
Maintenant que vous avez décidé de prendre du temps pour vous et d'enfin arrêter de tout vouloir faire en même temps, je vous invite à prendre conscience que l'entraînement peut devenir plaisant. Si vous découvrez la réelle raison qui vous motive à vous entraînez, plus rien de vous arrêtera!

Voici deux articles en lien avec cet article qui vous intéresseront certainement :

L'attitude gagnante et la Force mentale...Les secrets de votre Transformation Physique

Vous ne vous entraînez pas pour la bonne raison!

 

jeudi 15 septembre 2011

Plus je transpire, moins je suis en forme...Mythe ou Réalité?

Avant de débuter cet article, je vous invite à de venir Fan de ma nouvelle page Facebook :
Simon St-Jean, Kinésiologue

On entend souvent parler du fait que les personnes obèses suent plus parce qu'elles sont moins en forme ou que si quelqu'un sue beaucoup, c'est parce qu'il n'est pas en forme. Ont-ils raison ou tord?

C'est complètement faux! Trop de gens font des liens de corrélation en fonction de ce qu'ils voient et pensent et diffusent l'information comme si c'était LA vérité. Ce n'est pas parce que vous avez vu plusieurs personnes ayant une mauvaise condition physique suer abondamment qu'il faut pour autant conclure que ce principe s'applique à tous ceux qui sont en mauvaise condition physique. J'ai vu une femme de 95 ans fumer depuis qu'elle est toute petite. Puis-je ainsi conclure que la cigarette n'a aucun impact sur ma santé? J'opterais pour un non!

Mécanisme de transpiration
Lorsque vous faites de l'activité physique ou même un entraînement (car il est important d'en faire la distinction), les muscles produisent beaucoup de chaleur. Environ 70% de cette chaleur doit être éliminée si l'on ne veut pas «toaster» comme de vilaines «toasts» (rôties) oubliées dans le grille-pain. Le mécanisme de refroidissement du corps est la transpiration. Le corps produit de la sueur qui par la suite s'évapore. C'est cette évaporation qui permet au corps de diminuer sa température interne.

En cliquant sur le lien vous accéderez à un vidéo qui explique bien le mécanisme de transpiration (anglais seulement) http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/anatomyvideos/000127.htm

Ceux qui suent beaucoup seraient même plus en forme!?!?!
La quantité de sueur que vous produisez dépend de plusieurs facteurs. La chaleur et l'humidité auront un impact important sur la transpiration. Ainsi, plus vous courez vite ou plus vous vous entraînez fort, plus vous suerez. 

Ce qui pourrait en surprendre plus d'un est que la sudation est aussi influencée par votre condition physique ou votre forme. Mais au contraire de ce que plusieurs auraient pu croire, les glandes sudoripares DANS UN CORPS EN FORME ont la capacité de grossir et de se multiplier causant ainsi une plus grande sudation. En ce sens, vous évacuez mieux la chaleur produite par vos muscles. Donc, il y a un lien avec la quantité de sueur produite et le niveau de forme.


PAR CONTRE, n'allez pas encore tirer des conclusions hâtives! Ceci ne veut pas dire que plus une personne sue plus elle est en forme. Il faut comprendre que si elle sue plus qu'auparavant, c'est qu'elle est en mesure de mieux évacuer la chaleur de son corps. Vous comprendrez donc que l'on ne peut pas comparer chaque personnes entre-elles pour ce phénomène (transpiration), car il est dépendant de trop de facteurs.

Facteurs influençant la transpiration
La quantité de sueur que vous produisez dépend du nombre de glandes sudoripares que vous avez. Ce nombre peut varier entre 2 et 4 millions de glandes. Ces dernières commencent à être complètement actives dès la puberté.

Fait intéressant : Les femmes ont 2 fois plus de glandes sudoripares que les hommes, mais celles des hommes sont plus actives.

Voici les facteurs qui peuvent avoir une influence sur votre sudation et qui viennent complètement fausser notre capacité à reconnaître si la personne est en forme ou pas par rapport à la quantité de sueur qu'elle produit : 
  • Alcool
  • Caféine
  • Cancer
  • Situation émotionnelle
  • Stress, anxiété
  • Fièvre
  • Infections
  • Hypoglycémie
  • Médications (hormone thyroïdienne, morphine, médicaments pour la fièvre, les troubles mentaux et la ménopause)
  • Aliments épicés
  • Températures chaudes et humidité
  • Arrêt de consommation d'alcool ou de narcoptiques

mardi 6 septembre 2011

Girl Power!

…ou comment compléter l’émancipation de la femme dans les centres de conditionnement physique

Cet article a été écrit par mon affilié Louis Colas. Bonne Lecture!

Depuis le début du dernier siècle, les femmes ont fait d’énormes avancées vers l’égalité au travers le monde, dans une grande variété de domaines. Combat pour obtenir le droit de vote, rémunération équitable pour un travail égal dans le monde du travail, participation dans des domaines traditionnellement masculins (armée, police, politique). Dans certains domaines comme l’éducation, la participation et les performances des femmes dépassent même leurs confrères masculins.

Dans le domaine athlétique également le sort réservé aux athlètes de sexe féminin a grandement évolué. Après avoir été interdites de participes aux Jeux Olympiques, puis empêchées de participer à des épreuves de plus de 200 mètres jusqu’en 1960, les femmes pratiquent aujourd’hui à a grande majorité des activités de leurs collègues masculins. L’avènement de règlements comme Title IX aux États-Unis (obligation de la participation égale d’athlètes féminins et masculins au niveau universitaire) a notamment fait en sorte de produire une génération de fantastique athlètes, certaines compétitionnant mêmes contre des hommes.


Dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant en haut à gauche : Hope Solo, gardienne de but de l’équipe américaine de soccer; Gina Carano, arts martiaux mixtes; Manon Rhéaume, lors d’un match d’exhibition du Lightning de Tampa Bay en 1992; Serena Williams, tennis.

Toutefois, dans les centres de conditionnement physique, il existe encore un schisme. Exercices pour pour hommes : musculations avec charges lourdes, travail en force, puissance, hypertrophie. Bench press Squats. Deadlift. Biceps Curl. Est-ce-que j’ai déjà dit bench press? Pour les femmes : machine pour l’intérieur des cuisses, l’extérieur des cuisses, les fesses, cours de step, aérobie, yoga, exercices cardiovasculaires et charges très (trop?) légères (haltères de couleurs, ne pesant pas plus de 5 lbs)


À la base de tout entraînement doit être la volonté d’améliorer une qualité spécifique. Par conséquent, on devrait travailler nos faiblesses. Si je suis fort comme un bœuf mais raide comme une barre, dans le but de m’améliorer, pourquoi suis-je en train d’essayer de soulever l’équivalent d’un pickup Ram alors que je ne suis pas en mesure d’attacher mes souliers seuls. Si je suis en mesure de me gratter entre les omoplates avec mon genou, il n’est peut-être pas nécessaire pour moi de faire 3 cours de yoga et 2 cours de Pilates par semaine alors que j’ai de la difficulté à soulever mes sacs d’épicerie…


Mesdames, sachez que je suis tout en faveur de l’égalité des sexes! J’aime les femmes (vous le savez, autant que les hommes, différemment c’est tout) et j’ai été entouré de femmes fortes en grandissant. Je connais une femme qui a élevé seule, après le décès de son mari en Haïti en 1954, deux enfants. Qui ont grandi, terminé leurs études, quitté leur pays, fondé une famille et participé activement à la vie de leur pays d’adoption. Je te remercie grand-maman d’avoir indiqué les bonnes valeurs à mon père. Ma mère, suite au divorce de mes parents, a insisté pour apprendre comment tondre la pelouse, nettoyer la piscine et faire des travaux manuels de base afin de maintenir une certaine indépendance. Alors pour moi, il est inconcevable d’entendre de la part d’une cliente : « je suis une femme donc je ne suis pas capable d’enlever le poids de 45 livres qui est sur la machine »

Quarante-cinq livres c’est le poids d’un enfant de 5 ans! Alors, ce que j’entends c’est : « si mon enfant de 5 ans est assis sur le comptoir ou couché au sol, je vais devoir appeler quelqu’un pour m’aider à le soulever »

Angelina Jolie à l’entraînement intensif…

Existe-t-il des différences physiques entre les hommes et les femmes? Oui. Les hommes sont en moyenne plus grands, plus pesants et ont une masse musculaire au départ plus importante que les femmes. Lorsqu’ils se présentent dans une salle de musculation, une chose les différencie encore plus : ils se fixent beaucoup moins de limites. Et on leur fixe aussi beaucoup moins de limites. Même l’industrie de l’entraînement leur fixe des limites. Pourquoi les haltères destinés à une clientèle féminine – les haltères roses – se limitent à 12 livres? Cela veut dire qu’après avoir atteint 2 mois, aucune femme ne devrait être en mesure de soulever son bébé…


Wow! Je suis maintenant capable de soulever un chat dans chaque main!

Contrairement à mon habitude, j’espère avoir choqué certaines personnes avec le contenu de mon article. Quel est votre but en mettant le pied dans un centre de conditionnement physique? Vous sentir mieux, paraître mieux, performer mieux. Rappelez-vous, si je souhaite améliorer une aptitude, il faut travailler avec de nouvelles charges de travail. Par conséquent, si je choisis de faire de la musculation, c’est dans le but de progresser. Passer son temps à soulever des charges de 8 livres (rappelez-vous, je pesais 8 livres et 9 onces à la naissance) ne sert pas à grand chose à part perdre son temps.


Mesdames : arrêtez de vous imposer des limites et commencer à vous entraîner. Réellement.




                         N’ayez pas peur de soulever des charges. De vraies charges.

Messieurs et mesdames qui entraînez ces mesdames : cessez d’imposer des limites à vos athlètes. Il est grand temps de permettre aux femmes que vous entraînez d’obtenir les mêmes droits que leurs collègues masculins. Le droit à l’amélioration.

mardi 30 août 2011

Perdre du poids est plus simple que vous ne le croyez!

Pour faire suite au dernier article sur les collations, je vais vous démontrer que perdre du poids est bien plus simple que vous ne le croyez. Tant de gens viennent me voir car ils n'arrivent pas à perdre du poids bien qu'ils essaient depuis plusieurs années.

Il y a en fait 5 règles à suivre pour maigrir rapidement. Vous serez surpris de leur simplicité. Cliquez ici pour voir l'article complet.


mardi 16 août 2011

Les petites collations de 100 calories nuisent à votre perte de poids

Rien n'est plus à la mode que de couper les calories pour perdre du poids. Chaque fois que l'on veut perdre du poids, on se fait dire de bouger plus et de manger moins.

Malheureusement, depuis que j'aide des gens à réduire leur taux de gras, j'ai pu observer à quel point ils ne mettent pas leurs efforts au bon endroit en ce qui concerne la nutrition. Tout le monde se casse la tête à réduire au maximum la teneur calorique de leurs collations. Mais est-ce réellement une bonne idée?

Voici 3 raisons pour lesquelles les petits emballages de 100 kcal  détruisent vos chances de perdre votre surplus de gras : 

  1. 100 kcal (calories) est trop peu pour pouvoir causer la sensation de satiété et surtout pour permettre la satisfaction d'avoir manger. Ainsi, il est clair que si vous souhaitiez freiner votre faim, vous allez être déçu(e).
  2. La majorité de ces produits ont des valeurs nutritives très faibles pour ne pas dire presque nulles créant ainsi des «cravings» importants. Ce sont souvent des produits très transformés. Une teneur si faible en calories n'est pas tellement «naturelle».  
  3. Vous mangez et votre corps a l'impression de ne presque rien recevoir, ce qui stimulera d'autant plus votre faim et votre rage de manger. Et devinez quoi, plus cette faim vous tenaille, plus vous aurez envie de manger des aliments que l'on nomme «junk food».
  4. Donc vous mangez de la malbouffe pour finalement vous donner encore plus envie d'en manger. N'est-ce pas ironique, vous qui tentez de bien manger pour perdre du poids?
Ainsi, la consommation de collations en format de 100 calories est un des meilleur moyen de ruiner vos chances de perdre du poids. Vous vous rendrez rapidement compte que cela ne fonctionne pas. Voici d'ailleurs un bon exemple qui en témoigne.

VOUS ALLEZ COMPENSER AU PROCHAIN REPAS À COUP SÛR!

Mettons-nous en situation. Vous passez la journée à vouloir manger le moins possible, mais comme vous avez faim, vous prenez votre bon vieux petit sac de 100 kcal ou votre petit yogourt 0% de 35 kcal, car vous voulez contrôler votre faim.

Désolé de vous faire descendre de votre nuage, mais VOUS NE FAITES QUE STIMULER VOTRE FAIM ET VOS ENVIES DE MANGER DU «JUNK». Je ne crois pas vous surprendre en vous disant que vous êtes certainement le type de personne qui «se gâte» au souper n'étant plus capable de vous contrôler après cette journée de petites collations de 100 calories.

Et je vous comprend tellement!
My God! Je ferais la même chose. Passer la journée à ne pas écouter les signaux de mon corps et tenter de me contrôler malgré que je dépense de l'énergie pour ensuite poursuivre le tout en soirée et ensuite le lendemain et le surlendemain...AUCUNE CHANCE!

Perdre du poids est plus simple que vous le croyez! Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour vous donner le secret vous permettant de mieux contrôler votre faim et vos rages de sucre ou de «junk».

lundi 8 août 2011

Vous ne vous entraînez pas pour la bonne raison!

Suite de l'article : Votre personnalité peut-elle vous rendre obèse?

Lors de chaque première rencontre, les gens me disent qu'ils ont besoin de moi pour perdre du poids, prendre de la masse musculaire ou parce qu'ils ont mal en quelque part. Tout le monde veut perdre du poids; tout le monde veut prendre de la masse musculaire; tout le monde veut régler ses petits «bobos».

Tout cela est toujours bien beau, mais combien d'entre eux arriveront réellement à atteindre leur objectif? La réponse : très peu.

Mais pourquoi est-il si difficile d'atteindre ses objectifs?
Que vous soyez entraîneur personnel ou tout simplement quelqu'un qui s'entraîne, vous êtes sur le point de comprendre pourquoi il est si difficile d'atteindre ses objectifs. La raison est souvent plus simple qu'on le pense. Chacun d'entre eux pour ne pas dire chacun d'entre vous cherche à atteindre un idéal physique, un changement de composition corporel, mais très peu se sont vraiment interrogé sur la raison de ce changement.

Je pose donc souvent la question : pourquoi cherchez-vous à changer?
Vous seriez surpris de constater à quel point les gens n'ont pas pris le temps d'y penser. C'est incroyable à quel point on peut prendre le temps de pousser une analyse ou une réflexion pour son emploi, mais que lorsqu'il s'agit de nous...

Un changement de composition corporelle est une démarche
Tous ceux qui ont tenté de changer physiquement ont réalisé à quel point la démarche n'est pas facile. On entend souvent que c'est une démarche à long terme, qu'il faut changer ses habitudes de vie, changer son alimentation, s'entraîner 3-4-5-6 fois par semaine de 30 à 90 minutes.

Wow! Il faut investir énormément de temps et être très discipliné pour arriver à faire cela.

Voilà pourquoi il vous faut trouver une émotion
Mais comment une émotion peut-elle me permettre d'être discipliné, motivé et prêt à changer mes habitudes de vie du tout au tout?

Chaque personne qui vient me consulter le fait car elle en a assez de quelque chose. Ce petit quelque chose, il faut le trouver. Et ne venez pas me dire que voulez changer parce que vous êtes tanné de votre surplus de poids ou parce que vous avez l'air d'un pic. On s'en doutait!

Non! Vous DEVEZ, et je dis bien DEVEZ prendre le temps de comprendre qu'est ce qui a fait en sorte que vous n'êtes plus capable de vous supporter. Vous devez trouver votre raison personnelle reliée à un évènement ou à une situation personnelle bien précise qui risque de presque vous faire pleurer ou même fâcher et non pas une raison générale.

Voici les raisons qui ne valent rien :

  • Je suis tanné d'être gros(se) ou de ne pas avoir de shape (tout le monde l'est, mais pourquoi)
  • Parce qu'il le faut (bonne chance pour la motivation)
  • C'est bon pour la santé (si c'était vraiment vrai, ça ferait 10 ans que vous seriez ici)
  • Mes amis ou ma famille me disent qu'il serait temps que je change
  • Mes photos du sud «m'écoeurent»...Oups on commence à effleurer le morceaux

Soyez égoïste
Pour trouver VOTRE émotion, vous devez être égoïste. Hey! Wake up! Vous êtes là pour vous. Certainement pas pour quelqu'un d'autre. D'ailleurs, si vous êtes là pour quelqu'un d'autre, cancellez le projet, vous allez échouer. Bref, trouver la raison profonde, la raison qui vous touche fondamentalement et au plus profond de vous même.


En voici quelques-unes :

  • Je me refuse de rencontrer un membre du sexe opposé par dégoût de moi-même
  • Je ne peux avoir l'emploi de mes rêves étant donné ma composition corporelle
  • Tout au long de ma vie je me suis fait ridiculiser devant les autres étant donné ma composition corporelle (trop gros ou trop mince)
  • Je ne suis plus capable de me mettre nu(e) devant ma ou mon conjoint(e)
Ce ne sont ici que quelques exemples qui peuvent profondément atteindre quelqu'un au point de le pousser à enfin s'investir pleinement dans un plan de match qui changera sa vie.

Car c'est bel et bien ce que je fais de ma vie. Je met tout en oeuvre pour vous aider à changer votre vie.

La secret de la réussite : la motivation
Vous pouvez passer directement à la Partie 2 afin d'approfondir l'article que vous venez de lire et pour comprendre comment arriver à trouver cette émotion.

Le secret de la réussite...La motivation...par Michael Wu
La motivation (Partie 2)
La motivation (Partie Finale)

Par la suite, je vous invite à partager avec nous la raison profonde qui vous motive à changer votre et vie vous entraîner pour enfin obtenir des résultats dignes de vous.
Vous pouvez écrire de façon anonyme dans la section commentaire.

lundi 1 août 2011

Votre personnalité peut-elle vous rendre obèse?

Une étude scientifique du American Psychological Association a démontré que les traits de personnalité pouvaient avoir un impact sur le poids corporel. Des chercheurs du U.S. National Institute on Aging ont démontré que les gens impulsifs, cyniques, compétitifs et agressifs étaient plus propices à développer un surplus de poids.

De plus, les gens hautement névrosés et moins consciencieux joueraient beaucoup au yoyo avec leur poids.

Mais pourquoi?
Toujours selon les chercheurs de cette même études, les gens avec ces traits de personnalité auraient plus tendance à céder aux diverses tentations et à manquer de discipline face aux difficultés que la vie nous amène. Les chercheurs ont d'ailleurs déclaré que :
« Pour maintenir un poids sain, il est généralement nécessaire d'avoir une alimentation saine et un programme soutenu d'activité physique,qui exigent tous deux de l'engagement et de la retenue. Un tel contrôle peut être difficile pour les personnes très impulsives ».
Pour ceux qui se questionneraient sur la fiabilité de la recherche, notez qu'elle a été réalisée sur 50 ans auprès de 2000 personnes généralement en bonne santé et très instruits. Bien entendu, ce n'est pas tout, mais selon mon expérience, elle semblait bien réalisée.

Les Impulsifs seraient les pires
Selon l'auteure de la recherche, Angelina R. Sutin, de précédentes études ont démontrées que les personnes impulsives auraient tendance à avoir des crises de boulimie et à consommer plus d'alcool ce qui a un effet direct sur la prise de poids.

Les gens consciencieux seraient pour leur part plus minces, car ils feraient des choix « plus consciencieux » en lien avec le poids. Ainsi, ils auraient moins tendance à faire des choix qui auront un impact sur la prise de poids en fonction de leurs émotions.

Car tout est une question d'émotion
Nous verrons la semaine prochaine pourquoi tout est tant une question d'émotion.

lundi 25 juillet 2011

I'm Back...Mon équipement d'entraînement si j'avais mon propre GYM

Bonjour tout le monde! Cela fait maintenant un bon moment où je ne vous ai pas écrit d'articles. Je vous tiens au courant un peu sur le déroulement de ma vie.

Je viens tout juste d'emménager dans ma nouvelle demeure que ma conjointe et moi nous sommes achetée il y a de cela quelques mois. Beaucoup de travail a été nécessaire afin de la mettre à notre goût, mais les travaux achèvent. Wow! C'est du travail une nouvelle maison.

Ceci dit, je prévoit monter mon propre Gym au sous-sol afin de pouvoir éventuellement recevoir quelques clients à la maison à moyen terme. Un beau projet à suivre...

Voici donc ce qui m'a inspiré le sujet de cette semaine :

Mon équipement d'entraînement si j'avais mon propre GYM
Voici le peu d'équipement que j'aurais si j'avais mon propre Gym :

  1. Certainement le plus important de tous et ce qu'il y a de moins dans les gyms de ce jour : de l'espace
  2. TRX
  3. Kettlebells
  4. Power Rack comprenant plateforme d'haltérophilie
  5. Poids libres et banc inclinable
  6. Multi-station (machine à poulie - cables)
  7. Training Rope
Trop souvent les gens recherches de grosses machines d'entraînement trop souvent encombrantes et peu utiles. De plus, ces appareils ne sont souvent pas très fonctionnels (exercice permettant une application dans la réalité de vie du client).

Il s'agirait donc de mon Gym parfait. Qu'en dites-vous?

mercredi 8 juin 2011

Les 7 choses que j'ai apprises durant mes 7 années de travail comme entraîneur par Louis Colas

Je vous propose un article très intéressant écrit par mon affilié Louis Colas. L'idée est intéressante et le texte est vraiment intéressant à lire. Il s'est même permis de me "câller" bien à l'aise dans son article.

Il faut croire qu'on s'en permet à son âge ;).

Les 7 choses que j'ai apprises durant mes 7 années de travail comme entraîneur par Louis Colas

Le 17 mai dernier, j’ai célébré mes 7 ans de travail comme entraîneur personnel. Beaucoup de choses ont changé durant ces sept dernières années. Pour vous faire réaliser un peu tout ce qui s’est produit, en 2004 :
  • Première saison de Bob Gainey comme directeur-général du Canadien de Montréal. Claude Julien est l’entraîneur, Saku Koivu le capitaine et après avoir fait l’acquisition d’Alexei Kovalev, le Canadien surprend les Bruins de Boston en première ronde des séries éliminatoires
  •  Le Lightning de Tampa Bay gagne la coupe Stanley
  • La Grèce remporte l’Euro au soccer et organise les Jeux Olympiques d’été
  • Les Expos jouent leur dernier match à Montréal et les Red Sox de Boston gagnent la Série Mondiale pour la première fois en 86 ans
  •  Paul Martin est premier ministre du Canada, Jean Charest premier ministre du Québec
  • Dernier épisode de Sex and the City et Friends. Premier épisode de Les Bougon, Desperate Housewives et Tout le Monde en Parle
  • Hey Ya de Outkast, Yeah! de Usher et Toxic de Britney Spears paraissent en tête du Billboard alors que Shrek 2 est le film qui rapporte le plus au box-office
  • Facebook est créé
  • Sont décédés : Ray Charles, Marlon Brando, Christopher Reeve et Ronald Reagan
  • Est né : Lenny Ductan, mon filleul
  • N’avait pas encore le droit d’acheter d’alcool : Simon St-Jean

Comme vous voyez, il s’en est passé des choses lors des sept dernières années. Voici les sept choses les plus importantes que j’ai apprises au cours de mes sept premières années de travail comme entraîneur personnel.

1.     Jai la chance d’aimer mon travail. Ce n’est pas toujours facile, mais j’ai la chance d’influencer positivement la vie des gens, améliorer leur qualité de vie et je le fais dans un cadre très agréable.

2.      Les obstacles et les limites auxquels nous faisons face sont souvent notre propre création.

3.      L’argent et le temps sont relatifs. On a souvent le temps et l’argent pour les choses que l’on veut. Lorsqu’on en manque pour des choses qui nous sont importantes, il est grand temps de revoir nos priorités.

4.      Si l’entraînement est roi, la récupération est reine.

5.      Simon St-Jean, Michael Wu et Nicolas Clanet sont trois petits arrogants qui manquent totalement de respect envers leurs ainés. Des tapes sur la gueule vont devoir être distribuées.

6.      Il est impératif de prendre du temps pour soi, d’apprécier les gens qui nous entourent. Avant de pouvoir donner le meilleur de soi-même, il faut se sentir au meilleur de soi-même.

7.      Il existe une quantité de travail bien fait qui va donner les résultats escomptés. Si mon travail est bien fait et que je n’ai pas de résultat, je devrais travailler plus fort. Si je travaille fort et que je n’atteins pas mes objectifs, je dois travailler mieux.
 

mercredi 25 mai 2011

Pouvoir faire des exercices d'isolation...Ça se mérite!

En tant que kinésiologues ou entraîneurs, beaucoup de nos clients ont tendance à nous demander des exercices d'isolation afin d'avoir de plus gros bras ou bien pour définir ses bras, par exemple.
  • Flexion du coude - Biceps curl
  • Extension du coude - Triceps extension
  • Flexion horizontale de l'épaule - Fly
  • Extension de la hanche - Hip extension
  • Etc.
Ceci dit, pour qu'un exercice d'isolation soit payant, vous devez avoir acquis une certaine force globale.
Je vous présente aujourd'hui un tableau créé par mon affilié Louis Colas qui illustre très bien ce qui doit être réussi avant qu'un exercice d'isolation vaille la peine d'être exécuté.


Pour qu’un exercice d’isolation soit réellement efficace, qu’il provoque les perturbations nécessaires à la progression, il faut appliquer une certaine charge. Voici un tableau illustrant les standards qui devraient, selon moi, être atteints avant de passer à un exercice d’isolation.



En conclusion, ce qu’il faut comprendre c’est que pour progresser à l’entraînement, il faut présenter au corps une surcharge. Le simple fait de se présenter dans un centre de conditionnement physique ne constitue pas nécessairement une surcharge si on y fait constamment le même type de travail, aux mêmes types d’intensité. L’ajustement progressif de la charge de travail est nécessaire afin de provoquer un changement, une amélioration des capacités.

Afin de faire ces progressions de manière efficace, il faut les mesurer et les noter. Rappelez-vous : si vous souhaitez voir une amélioration, il ne faut pas suggérer une progression.

Finalement, ne sautez pas d’étapes. Une bonne prescription d’entraînement n’est pas qu’une simple suite d’exercices : elle doit s’inscrire à l’intérieur d’un plan structuré qui prend compte non seulement de l’objectif mais aussi l’état présent de l’athlète. 

mardi 17 mai 2011

Mériter sa progression...la clé pour des résultats convaincants

Article de Louis Colas, suite de :

Vous entraînez-vous réellement?

Aujourd’hui nous abordons la dernière partie de mon exposé sur l’intensité d’entraînement. Dans mon premier article, je traitais des principes de bases de l’entraînement et la semaine dernière, de l’importance de progresser pour provoquer l’amélioration et éviter les plateaux. Pour qu’un entraînement soit efficace, il faut s’assurer de le faire à une intensité qui va provoquer une amélioration. Toutefois, pour qu’un exercice, un plan, une prescription d’entraînement soit approprié pour un athlète, il faut que celui-ci ait mérité sa progression.
Mériter sa progression

Bien souvent, nous souhaitons par l’entraînement dupliquer ou surpasser les résultats d’un athlète, d’une personnalité. Courir aussi vite qu’Usain Bolt. Nager aussi bien que Michael Phelps. L’endurance de Lance Armstrong. Les bras de Vin Diesel. Les jambes de Rihanna. Des abdominaux de boîte de sous-vêtements. Des fesses de couverture de magazine.



Afin d’obtenir les mêmes résultats que ces individus, je n’ai qu’à suivre leur présent plan d’entraînement…
La croyance populaire, qui est véhiculée aussi dans plusieurs publications et personnes du domaine, est qu’il existe un exercice ou un plan bien précis pour atteindre ses objectifs. En faisant les mêmes exercices que Jessica Biel et Matthew McConaughey font présentement, j’obtiendrai les mêmes résultats de composition corporelle qu’eux. Si je fais les mêmes exercices que Sidney Crosby fait présentement je deviendrai une vedette de la LNH. Sans savoir ce qu’ils ont fait pendant des mois, des années avant d’en arriver au présent plan.





Isolation vs. Multi-articulaire : qu’est-ce-qui est plus efficace pour atteindre ses objectifs de gain de masse musculaire, perte de gras, définition musculaire.


VS.


Tel qu’illustré précédemment, tout dépend du niveau du participant. Il faut connaître son alphabet avant de pouvoir écrire des mots. Marcher avant de courir. Je veux faire des exercices pour perdre mes poignées d’amour mais j’ai un surplus de poids de 30 livres à perdre.

 La première étape pour rénover cette maison est de changer les robinets de la salle de bain, les pognées d’armoires de cuisine et de peinturer le salon…

Pour qu’un exercice d’isolation soit réellement efficace, qu’il provoque les perturbations nécessaires à la progression, il faut appliquer une certaine charge. Malheureusement, le manque de force ou d’expérience d’entraînement fait en sorte que plusieurs exercices d’isolation, traditionnellement utilisés en culturisme, sont peu efficaces pour le non initié ou le débutant.
Au cours de la semaine, je vous présenterai un tableau illustrant les standards qui devraient, selon moi, être atteints avant de progresser à un exercice d’isolation.

« À six ans, je voulais être aussi intelligent que mes parents. Alors j’ai tout de suite commencé ma technique en électronique et en soins infirmiers. » Une prescription d’entraînement a une valeur lorsqu’elle fait partie d’un plan qui prend en considération la condition de départ. Avant de commencer un bac, il faut un DEC. Et avant le collégial, il faut compléter son secondaire. Et le primaire. Et la maternelle. Dans un gym, trop de gens veulent aller à l’université et savent à peine lire, écrire et compter. UNE PROGRESSION SE MÉRITE. Elle ne se donne pas.